Patrick-Pierre Roux dit Patrick-Pierre Dhombres

Ouvrages

LES PORTES BATTANTES (2018)
Editions de La Fenestrelle
couv-portes-battantes

– Pourquoi ?
– Quoi ?
– Pourquoi ce livre ? Un de plus ! Vous trouvez qu’il n’y en a pas assez ? Depuis des siècles ! Des pages, des milliers de pages ; des tomes, des pavés, torchés par des besogneux, quelquefois des auteurs de talent, plus rarement des génies. Des imaginatifs, des rêveurs, des naïfs, des ambitieux, des calculateurs, des commerçants, des faiseurs. Et dans toutes les langues, de toutes les époques. Qui narrent, racontent, témoignent, décrivent, bafouillent. Vous voulez rajouter votre petite pierre à la Grande Muraille ? C’est parfaitement superflu !
– Que puis-je répondre, qui serait une réponse ? Nécessité ? Désir ? Catharsis ? Besoin de l’Autre.
– Égocentrique tout autant qu’impudique !
– Il y a de ça… mais chaque être pensant partage avec ses contemporains un besoin de partage. Éminemment tautologique, mais fondamentalement humain. L’Art en son ensemble – quel que soit son mode d’expression et j’y inclus l’écriture – est aussi nombriliste que fraternel ; cette pseudo contradiction n’en est pas une. Si, aux premiers jours de l’humanité, l’art rupestre s’apparentait à la magie et si, dans l’antiquité, au Moyen-Age, l’art déclinait le sentiment religieux, il n’en demeure pas moins qu’il témoigne d’un appel sans cesse réitéré. Des Hommes, chaque fois, crient leur solitude à d’autres Hommes.
– Un appel très peu entendu !
– Entend-on toujours son cœur ? Pour autant il bat et nous maintient en vie.
– Mais, pour en revenir à ce livre, il ne ressemble à rien. C’est un mélange de textes sans lien qui n’ont en commun que leur auteur !
– Sans lien ? Chaque organe a sa nature et joue son rôle dans un corps qui le détermine. Complémentaire, mais d’une unicité fondamentale. Le désordre apparent n’est rien tant qu’un ordre exposé d’une autre manière. Mais à la différence d’un récit ou d’un roman à sens unique, qui ne veut raconter qu’une seule histoire, cette compilation de textes s’ouvre à des lectures multiples. Comme une auberge espagnole, comme une fenêtre s’ouvrant au grand large ; comme des portes battantes ont vocation à ne se refermer jamais .

editions-fenestrelle.com


LES DISPARUS DE L’AUBE-MORTE (2016)
Editions de La Fenestrelle
disparu_aube_morte

Dans ce nouveau roman, Patrick-Pierre Dhombes compose, attendri et amusé, une fresque cévenole autour de plusieurs mystères conjugués à souhait. On y croise une galerie de personnages susceptibles de connaitre le fin mot de l’histoire. Gaston Fontane, le maire de Saint Germain-La-Clede, actif et consciencieux ; Paul Vercleilhan, auteur de science-fiction et amant de Léonie Pasquier, belle brune, la quarantaine ; Didier, le fils de Léonie, bédigas de vingt-deux ans qui, selon les dires de sa mère, n’aurait pas « la lumière a tous les étages ». Et puis il y a Clovis, facteur de son état, qui fourre son nez partout et encore, Bertrande, surnommée « la veuve » dont on dit qu’elle a le « mauvais œil » Mais la clef de l’énigme ne résiderait-elle pas d’abord dans les paroles prononcées par un des petits Vieux, juste avant de disparaitre : « on croit le passé mort, mais parfois il se venge ».

editions-fenestrelle.com


L’OMBRE DES ÉTOILES (2016)
Editions de La Fenestrelleombre-etoiles

À travers ce roman sur la création, où se croisent destinées complices et admiratives du « maître », l’auteur traite de l’ambivalence des êtres, de la lutte entre authenticité et compromission dans la conscience de chacun. Quel que soit le parcours d’un individu – qui plus est s’il s’agit d’une personnalité occupant un rang social (artiste, écrivain, politicien, etc.) – ce parcours cache toujours une part maudite et des motivations ambiguës.

editions-fenestrelle.com


LE TEMPS CONTANT
Éditions Henri PINSONtemps
Dépôt légal: 3e trimestre 1991


lire un extrait (pdf – 32ko)


KARUKERA (2009)
ISBN : 978-2-35568-104-2karukera
Mars 2009 – 200 pages – 18 € – Roman

Patrick-Pierre ROUX nous convie, dans ce livre d’instants volés à l’oubli, à partager une rencontre avec un pays : « Karukera », appellation qui signifie en langue caraïbe, « l’île aux belles eaux » – La Guadeloupe – Un regard disponible, sans affectation ni présupposé sociologique, seulement une rencontre initiatrice d’écriture, avec pour seule motivation, le champ indivis des possibles.

« J’ai toujours aimé croire que je vivais pour aimer »

lire un extrait (pdf – 47ko)
editions-ecrivain-avenir.com


LES PAS (2008)
ISBN : 979 – 2- 35568 – 100 – 4les_pas
Mai 2008 – 220 pages – 19€ – Roman

« … Le jardin de la mairie était parcouru de pas. Silhouettes indistinctes, présences immédiates, c’étaient des formes en mouvement dans la grisaille, conduites dans leur silence, distraites et distantes, des formes détachées au hasard dans la multitude de la vie. C’étaient des pas. Des pas d’incertaines certitudes en équilibre sur le temps, que Jean contemplait à travers la baie vitrée du Grand-Café, tel d’un aquarium. Jean les regardait, ne cessait de regarder cet ensemble flou et pointilliste comme l’écriture, comme un instant dans la durée. »

lire un extrait (pdf – 60ko)
editions-ecrivain-avenir.com